test

Multi no image

Publié le 7 novembre 2013 par Bal

8

Dragon’s Crown

La couronne du Dragon

« Lancez un dé 20. Si vous faites de 1 à 6, vous tombez dans le coma. Si vous faites de 17 à 20, vous tuez le basilisk d’un coup d’épée ! »

Si ces mots ne vous disent rien, vous êtes trop jeune pour ce test, passez votre chemin ! Bon, une fois ce point éclairci, oui, nous parlons bien ici d’un jeu de rôles. Mais il ressemble à un beat them all, non ? Oui, mais un beat them all pour les gens avec un cerveau et du goût mon bon monsieur !

Dragon's Crown : C'est beau, c'est animé, les effets d'eau et de lumière sont superbes

Vous gagnez 10 points d’expérience

Après avoir lancé le jeu (et non pas le dé !) vous voilà devant l’écran tant attendu de sélection des personnages. Le choix n’est pas énorme mais largement suffisant avec, comme d’habitude dans les jeux de rôles, l’éternelle ribambelle d’elfes, nains ou autres barbares.

Mon premier choix se porte sur le nain, armé d’un marteau il a une bonne tête et l’air de savoir s’en servir (pour défoncer un gobelin par exemple !). Je lance donc la partie et là, première constatation, il FAUT passer un tutoriel  le truc qui m’agace terriblement genre « push left to go left », heuuu on se fout de qui là, sérieux ?

Bref, une fois le tuto « allez à gauche, sautez, allez à droite » terminé, vous voilà lâché dans la nature afin de vaquer à vos  occupations. Comme dans tout jeu de rôles qui se respecte, vous aurez le choix entre ne rien faire, aller boire un coup à la taverne (bien connue pour son homme des tavernes !) ou encore rejoindre la guilde des aventuriers. Avec un nom pareil, il faut certainement que j’y aille faire un tour…

Dragon's Crown : Le jeu à 4 donne une dimension énorme à ce titre

Faites un jet de dex avec un dé 10

Coté gameplay, pas grand-chose à dire, les commandes sont assez basiques : un bouton pour taper, un pour sauter et les directions classiques. La seule innovation par rapport à d’autres jeux du genre vient ici du fait que chaque personnage a son gameplay. Alors qu’il faudra faire haut+taper pour déclencher une attaque avec le nain, il faudra faire bas+taper avec la magicienne, par exemple Les menus sont clairs, quoiqu’un peu nombreux à mon goût, et devront par ailleurs être débloqués (joueurs assistés, soyez rassurés !). Par exemple, le menu des quêtes ne sera accessible que lorsque vous aurez rendu visite à votre chef de guilde favori…

L’utilisation de potions nécessite de sélectionner l’item souhaité avec la croix (gauche-droite) et d’appuyer sur la croix du bas pour déclencher l’action. Rien de bien difficile. Cependant il y a un couac, car si on peut sélectionner son équipement pour bénéficier des bonus dudit équipement, en plein rush, il est parfois difficile de faire la part des choses entre sa paire de bottes +2 en dex et une potion de soins, ce qui peut se révéler fâcheux…

Dragon's Crown, preview Gamescom 2013 par LordSuprachris pour Be-Games

La présence d’une pseudo-souris avec le stick analogique m’a un peu perturbé à la première utilisation. Cette dernière vous permet de fouiner et de découvrir des zones à explorer en profondeur, de manière à trouver des trésors, de l’or ou des bijoux ou à donner l’ordre à votre voleur de camarade d’aller ouvrir un coffre. Cette fonction a été implémentée pour remplacer la surface tactile propre à la Vita, multiplateforme oblige.

Vous obtenez +5 en Charisme

Sur le plan des graphismes, si vous êtes amateur d’art, vous ne pourrez pas passer à coté de ce jeu. Les peintures font clairement référence à Delacroix ou Géricault. Les personnages quant à eux défient les lois de la gravité selon que vous jouiez un nain ou une humaine à forte poitrine.

Dragon’s Crown est esthétiquement magnifique. L’œil est clairement attiré vers les zones à explorer, le décor est bien en place, présent mais sans trop en faire, et l’animation est fluide juste comme il faut. Certes, les sorts auraient pu être un poil plus évolués visuellement. Sur ce point, on est loin de l’invocation d’une matéria dans les Final Fantasy par exemple. Ici, au mieux, vous lancerez une tornade vers l’ennemi. Ceci-dit, étant donné que les compétences peuvent être achetées entre les missions grâce à des points reçus lors des passages à niveau (heuuu, passage « de niveau », sorry !), nul doute qu’il y aura des surprises à découvrir…

Dragon's Crown, preview Gamescom 2013 par LordSuprachris pour Be-Games

Dragon’s Crown est clairement un très bon jeu, mais il présente évidemment quelques points négatifs. Les menus sont un peu chafouins par moments. Le manque de personnalisation du personnage laisse aussi un petit goût amer aux puristes du jeu de rôles. Si par exemple, les personnages disposent de points d’intelligence, de force, etc., rien ne permet d’affirmer qu’on pourra un jour changer ces statistiques ni qu’elles servent à quelque chose par ailleurs.

Bien entendu, tout n’est pas sombre dans Dragon’s Crown, loin s’en faut. La gestion des personnages et des sauvegardes, les quêtes, les ennemis, les stages avec boss à la fin, et j’en passe, font qu’après la première mission, on se prend déjà d’affection pour cette petite pépite.

La jouabilité fait elle aussi partie des points positifs. Ici, on ne se prend pas la tête à devoir retenir 20 boutons : sauter, taper, utiliser un sort, point ! Après, les combos se font plus à la manette, pour lancer un type précis de sort par exemple, et étant donné le coté très intuitif du gameplay, il ne vous faudra pas 3h de jeu pour apprendre à vous en servir.

Les systèmes de level-up et de quêtes ne sont pas en reste non plus, avec la possibilité, très simple et subtilement efficace, de développer ses aptitudes spéciales en échange de points de compétence. Les quêtes sont quant à elles très faciles à comprendre et ne poseront aucun problème aux plus jeunes d’entre vous (du moins, leur compréhension, pour les accomplir, c’est un autre jet de dé !).

Enfin, je le répète, les graphismes sont un gros point fort. Franchement, j’ai rarement vu un jeu avec de tels décors et de tels personnages. De plus, les couleurs sont chatoyantes et les peintures s’accordent à merveille avec le thème du jeu. Tout est parfait visuellement.

Vous pouvez ranger votre feuille de personnage et reprendre une vie normale, jusqu’au prochain test.

Share on Facebook10Share on Google+0Tweet about this on TwitterEmail this to someone
Dragon’s Crown Bal

Conclusion : Je sors du donjon avec une agréable sensation qui me pousse à y retourner dès que possible, (ce qui est un très bon point à l’heure actuelle) et j’ai beaucoup apprécié de retrouver les plaisir d’un beat them all à l’ancienne, mâtiné d’un univers héroic fantasy. Un bon 4/5 à mon tableau de quêtes perso.

4


Note des Be-Gamers: 4.7 (2 votes)

Tags: , , , , ,


A propos de l'Auteur

Rédacteur sur Be-Games, Rétrogamer sans peur et sans reproches, je pourchasse Bowser de châteaux en châteaux depuis plus de 30ans...but my princess is in my castle...!



[fbcomments width="620" scheme="light" linklove="off" count="off" num="5" countmsg="Commentaires"]

8 réponses à Dragon’s Crown

  1. t12lve says:

    me le faut sur vita celui là

  2. C’est vraiment un très bon titre ce Dragon’s Crown, à essayer impérativement pour tout possesseur de PS3 (et même les autres, ça fera une bonne raison d’acheter la bécane). La rejouabilité du titre est quasiment infinie, à chaque fois que l’on recommence une partie, on découvre une autre frange de l’Histoire avec un autre point de vue, les persos précédemment utilisés devenant alors des narrateurs.
    J’ai déjà le jeu, je n’ai plus qu’à acheter la console ^^

  3. Clairement, le jeu qui m’attire le plus sur Vita en cette fin d’année. Ça ne m’étonnerait pas que Dragon’s Crown m’accompagne durant mes vacances de Noël.

  4. Un des meilleurs titres de la ps3 pour moi et, vu la concurrence, probablement le meilleur jeu de la vita 🙂

  5. Vous avez vu les boobs de la sorcière? non je suis sur que ça ne pese pas dans votre jugement…

    • Wil2000 says:

      Je suis totalement objectif et j’achèterai ce jeu pour me faire ma propre opinion sur la physique du « boobs bouncing » de ce jeu, en tant qu’esthète du jeu vidéo. Plus sérieusement, c’est clairement LE titre de la Vita de cette fin d’année!

  6. Du character design décomplexé ! Mais est-ce que l’animation des boobs est convaincante ? Là est la vraie question.

  7. Vega says:

    Merci pour ce sympathique compte rendu, j’ai plutôt envie d’y jouer du coup, sur Vita!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Haut de page ↑