Mardi 18 septembre 2012, jour J pour la 3ème étape de ce Tour de l’arcade Made in Vega. Ce numéro de Retro Virus vous emmène dans les entrailles d’une nouvelle Dreamcab, une Neo-Geo UK authentique et une Super Hang-On de légende. Trois bornes conquises avec passion, acharnement et surtout Patience, comme d’habitude…

Borne 7 : Une VideoKit reconvertie en Dreamcab.

 

 

Comment ?

Un beau matin, je reçois un message privé de la part d’un certain Kid Icarus. Ce membre bruxellois de nos sites amis Arcade Belgium et Gamoover offrait une de ses bornes HS, par générosité et par manque de place. Je n’ai plus d’espace, plus beaucoup de temps et plus de budget arcade mais je cède à l’attirance de la gratuité. Au cours d’un road trip tout en sympathie, une remorque à mes trousses, je me rends en plein centre de Bruxelles. Le bougre de Kid Icarus me reçoit, me présente son hangar, sorte de caverne d’AliBaba de l’arcadien sérieux. Flippers, twin cab Daytona USA, Rit Legno, et j’en passe. Au bord du précipice, une borne Vidéokit, propre mais vide. Cadeau !

Quoi ?

Les bornes VideoKit ont un look sympa et original. Le panel est posé sur un tiroir, ce qui facilite les manipulations. La partie inférieure est plus étroite que le haut de la borne, parfait pour une console cab. Etant donné que cette borne est vide, je décide donc de rééditer l’expérience de la Dreamcab. Toutefois, celle-ci sera équipée d’une TV, et non d’un écran VGA comme son homologue décrite dans Retro Virus dernier.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

WIP ?

Ce WIP est plutôt classique et dans la lignée de mes derniers projets. Intégrer un écran TV dans la borne, associer une Dreamcast, préparer deux hack-pads, rénover les commandes et le design du panel, nettoyer le tout et ajuster les derniers réglages esthétiques. Les surprises ne se sont pas multipliées et la seule entorse s’est manifestée lors des branchements des hack-pads. En effet, ceux-ci souffraient de quelques défauts et la direction gauche faisait mine de rester activée. Peu pratique pour ambitionner de remporter ses matches dans l’arène de Marvel vs Capcom. Mon ami Kingsteph rectifie le travail des pads et la borne peut ainsi tourner sans soucis.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Prix de revient et conclusion ?

Les circonstances m’ont permis de travailler presque exclusivement avec des produits de récupération. La borne, les pads, la console, la TV, même les boutons garnissaient mon stock. Dans ces conditions, j’ai pu faire quelques économies et réduire la facture. Une borne colorée, clin d’œil, ce projet est passé comme une lettre à la poste, sans ambition et sans folie, elle a fait mon bonheur quelques mois pour moins de 300 euros. À consommer sans modération, pendant les périodes d’accalmie…

Borne 8 : Neo-Geo Electrocoin UK

Comment ?

La Neo-Geo, sous toutes ses déclinaisons m’a toujours fait rêver. Je suis à l’aube de cette 8ème folie, comblé et rassasié en termes de jeux vidéo et défis arcadiens. Néanmoins, une petite annonce sur Arcade Belgium va me titiller. En effet, un jeune homme met en vente une borne Neo-Geo, non loin de chez moi. Tiraillé entre la passion pour ma Naomi et mon adoration pour le logo SNK, je lui propose un échange de sa borne rouge et noire (+ quelques euros) contre ma Naomi Xbox 360…

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Le panel avant

Lire aussi :  [Retro Virus #06] Blue's Journey : Obsolete Preview

Quoi ?

À la base, cette borne est fonctionnelle à 100 pourcents, mais le Panel est vétuste. Lors de la livraison, tout fonctionne. Les jeux Top Hunter et Bubble Bobble sont livrés avec et je suis emballé. Je peux ce soir-là, aller me coucher, les étoiles SNK dans les yeux. Le lendemain matin, après un petit-déjeuner rapidement gobé, je m’empresse d’allumer une fois ma dernière acquisition avant de partir travailler… Là, catastrophe : L’alimentation explose et brule.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

WIP ?

Le WIP, qui devait se limiter à la rénovation d’un panel, s’est vite transformé en chantier maudit. Suivant l’exemple de l’alimentation, l’écran a ensuite lâché. C’est donc dans l’intestin de ce périple haïssable que j’ai rencontré le Sauveur. Depuis lors ami, ce personnage absolument génial, au sens propre et figuré, fera par ailleurs l’objet d’un reportage pour le moins exceptionnel dans les semaines à venir. Il a donc pu réparer l’alimentation, la platine écran et quelques friandises désagréables naissantes. Le panel a donc suivi le chemin de ses prédécesseurs, avec un design neo-geo style.Prix de revient et conclusion ?

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Ce WIP a été un authentique gouffre financier. La faute à pas de chance, la faute à un hiver rigoureux et une game-room non chauffée et la faute à un manque d’expérience. Néanmoins, cette borne m’a enchanté et monte sur le podium de mes plus nobles acquisitions. Encore une fois, le projet a réuni des hommes autour d’une même passion et d’un défi commun… Elle est probablement là la plus belle réussite de cette borne capricieuse.

Borne 9 : Borne Sega Super Hang-On


Comment ?

Comme souvent dans ma bornographie, c’est en me perdant sur eBay que je tombe sur cette annonce. Comme souvent, l’heure n’est pas aux folies dilapidatrices et l’heure n’est pas à l’extension sempiternelle de l’espace. Pourtant, la nostalgie d’une borne piècivore de 1987 prendra le dessus sur mon raison apathique.

Quoi et WIP ?

Une borne blanche, somptueuse, en état parfaitement impeccable. Le monnayeur fonctionne, l’écran affiche une image monstrueuse de perfection, le son est limpide et le guidon fonctionne à merveille. Le jeu est excellent et un régal pour les nostalgiques masochistes que nous sommes. Super Hang-on a d’ailleurs fait l’objet d’un test hommage au début de be-games.

Prix de revient et conclusion ?

Cette borne incarne selon moi, ce que devrait être un achat réussi. Finalement, quel que soit le prix d’une de ces folies intemporelles, l’important est de se fixer une limite, faire les sacrifices nécessaires pour s’offrir cette machine et ensuite, profiter. C’est ce qui s’est passé avec cette légende du secteur. La conclusion de cette fable sera : Une borne vaut le prix qu’on est prêt à payer pour se la procurer… et sans les mauvaises surprises, c’est encore mieux !

Un triptique éccléctique sans prétention…

Conclusion :

Ces 7ème, 8ème et 9ème bornes ont monopolisé mon attention pendant des mois entiers, néanmoins, trop de passion tue la passion. Je pense sincèrement que ces 3 expériences, bien qu’enrichissantes et jubilatoires ont aussi été victimes d’une forme de banalisation des projets. Le bonheur que l’arcade procure est sacré, il ne faut pas en abuser et surtout, il ne faut pas oublier que jouer vaut mieux que posséder.

À la semaine prochaine, et n’hésitez pas à venir attiser votre curiosité arcade sur notre forum.