Vivre de sa passion de gamer en étant en même temps un leader d’opinion pour une communauté que l’on a créée, voilà le résumé de ce en quoi consiste le métier d’influenceur jeux vidéo sur le net. Ce programme est alléchant, toutefois, il nécessite un certain talent, mais aussi de respecter certaines règles. Avoir une facilité d’utilisation des réseaux sociaux ne sera, en effet, pas la seule condition. Ainsi, nous faisons, dans cet article, le tour des étapes clés pour devenir l’influenceur que vous rêvez d’être.

S’inspirer des autres

Dans un premier temps, intéressez-vous aux contenus diffusés par d’autres influenceurs et interrogez-vous sur ce qui vous plait ou déplait dans la vidéo que vous êtes en train de regarder. Vous pourrez ainsi noter des informations sur des choses à faire ou ne pas faire dans vos futurs contenus.

Vous vous rendrez également rapidement compte que beaucoup d’influenceurs se ressemblent, que ce soit par la forme de leur contenu ou par les jeux auxquels ils s’intéressent. Et cela nous amène naturellement au point suivant.

Se forger une identité et se distinguer

Les influenceurs gaming, qu’ils soient youtubeurs ou streamers, sont de plus en plus nombreux. Ainsi, il vous faut trouver une approche et un ton différents, donnant envie de vous suivre. Aussi, vos messages et leurs contenus doivent avoir une certaine homogénéité et être cohérents entre eux. Cela permet de construire votre identité, mais, de plus, cela fidélisera vos abonnés qui auront plaisir à retrouver le même ton et la même structure de message qu’ils ont aimés le jour où ils ont commencé à vous suivre.

Vous pourriez aussi avoir une stratégie de niche, en traitant de jeux un peu oubliés des autres influenceurs, plutôt que de lancer des vidéos sur les jeux en vogue du moment où vous serez noyé dans la masse.

PewDiePie est un des plus gros Youtubeurs au monde

Créer du contenu de qualité

Soignez l’image de vos vidéos, plusieurs logiciels d’enregistrement et de montage vous aideront pour cela. De même, il vous faudra maitriser un minimum le montage pour arriver à une vidéo plus dynamique et attrayante.

Le son est aussi un paramètre important. Pour cela, il ne faut pas hésiter à dépenser quelques euros pour investir dans un bon micro. Une image excellente perdra tout intérêt si votre son est exécrable.

Enfin, ne concentrez pas tous vos efforts sur vos introductions. L’essentiel est le contenu de votre vidéo et c’est pour celui-ci que l’on adhérera ou pas à votre chaîne.

Avoir un planning et s’y tenir

Imposez-vous un planning et un nombre de vidéos publiées chaque semaine ou chaque mois, cela va créer un rituel et une attente auprès des personnes qui vous suivent. Attention toutefois à ne pas vous soumettre à un planning irréaliste d’une vidéo par jour par exemple. Même si certains YouTuber y arrivent, ils ont souvent un éditeur ou deux pour les aider dans leur travail. En commençant et sans éditeur, réaliser, éditer et publier une vidéo par jour conduirait forcément une qualité moindre pour celles-ci, par manque de temps pour bien les travailler et de vous risquez de perdre certaines personnes dans votre audience, ce que vous ne voulez pas.

La règle de base à retenir est celle-ci : Ne publiez une vidéo que si celle-ci vous plait réellement et que vous trouvez qu’elle a un intérêt pour votre chaîne YouTube.

Ninja est suivi par 15 millions de personnes sur Instagram

Savoir être patient

On n’obtient pas une communauté de 100 000 personnes du jour au lendemain. La création et le développement de son audience seront en général lents, mais réguliers. Vous pourrez aussi traverser des périodes creuses durant lesquelles votre communauté déclinera. Tâchez dès lors de vous remettre en question, de prendre du recul, de changer certains paramètres par petites touches. Il vous faudra donc persévérer, l’essentiel étant de continuer à prendre du plaisir dans ce que vous faites.

Former un cercle d’influenceur

S’allier avec d’autres influenceurs (ou souhaitant le devenir) peut s’avérer être une méthode payante. L’idée est, à période régulière, de fédérer les audiences de ces influenceurs en pointant, dans vos contenus, vers l’un puis l’autre. Cela conduira à booster les communautés respectives des influenceurs participants. Les membres du cercle d’influenceurs que vous aurez créé seront amenés à évoluer au gré de la taille des communautés.

En France Squeezie et Cyprien ont longtemps été les plus suivis

Interagissez avec votre communauté

Aussi petite soit-elle, prenez du temps pour répondre aux questions de votre communauté, créez des événements pour jouer avec ceux qui vous suivent ou lancez une page Facebook et Twitter pour entretenir ces contacts. En un mot : soyez sociable sur les réseaux sociaux.

Attention toutefois à garder une certaine distance, les membres de votre communauté ne sont ni vos amis, ni votre famille. De plus, ne pas dévoiler trop d’informations personnelles est plutôt recommandé.

Se faire plaisir avant tout

Ne cherchez pas les vues à tout prix en faisant des vidéos sur des jeux avec lesquels vous ne prenez pas de plaisir. Au final, cela se ressentira et votre contenu sera probablement mauvais. De plus, n’ayez pas l’œil constamment rivé sur votre nombre d’abonnés ou nombre de vues. S’il est certes agréable de voir ces chiffres progresser et passer certains caps, il ne faut pas qu’ils dictent votre façon de faire.

Les opérations de marketing dans les jeux vidéo prennent des proportions dingues ces dernières années

Faites la part des choses

En publiant sur Internet, vous devenez, que vous le vouliez ou non, un personnage public. Et tout le monde n’adhérera peut-être pas à ce que vous faites et certains vous le diront, parfois méchamment (les fameux Haters).

Il conviendra de faire la part des choses en vous disant, par exemple, que 15 mécontents sur une communauté de 350 personnes ne représentent que moins de 5 % du total. Sachez donc prendre de la hauteur et adressez-vous en priorité à la majorité silencieuse, celle qui n’interagit jamais.

En conclusion

Voici donc quelques pistes et règles pour débuter comme influenceur, dans le domaine qui vous passionne : celui des jeux vidéo. Et c’est d’ailleurs la passion qui doit conduire votre action dans cette nouvelle aventure, rares sont ceux, en effet, qui arrive à en vivre, mais pourquoi pas vous.