La technologie ne cesse d’avancer, surtout avec la crise sanitaire et l’explosion des jeux vidéos, leur matériel s’est beaucoup développé, notamment les casques de réalité virtuelle, autonome ou pas. On en retrouve maintenant à tous les goûts. Si vous aimez les courses de voitures par exemple, vous avez sûrement entendu parler de “Need for speed” mais l’avez-vous déjà testé avec un casque VR ? C’est une tout autre expérience, plus vivante, amusante et simplement extraordinaire.

Ce qu’il faut savoir sur un casque VR

casque VRSi vous décidez de vous procurer un casque VR, il faudrait bien connaître quelques critères techniques pour bien choisir, on parlera alors de :

  • Définition : ou nombre de pixels ;
  • Champs de vision : l’étendue de l’image ;
  • Système de suivi : aptitude à suivre vos mouvements ;
  • La taille : cela dépend de ce qui vous convient.

Meilleurs casques VR à avoir

lorsqu’on est au rayon de réalité virtuelle, on a une panoplie de modèle de casque VR qui s’offre à nous. Cependant, certains restent plus performants que d’autres.

OCULUS QUEST : un classique

C’est un casque sans fil et autonome qui, même étant un peu moins puissant que ses concurrents, permet de faire tourner la plupart des jeux VR haut de gamme. Aussi très important ; c’est le premier casque grand public qui possède 6° de liberté, autrement dit vous pouvez bouger le bras et la manette partout dans l’espace virtuel. Se rajoute à cela, vers fin 2019, OCULUS a proposé une mise à jour software qui permet tout simplement de brancher son OCULUS QUEST à l’ordinateur pour profiter de tout le catalogue qui est disponible par OCULUS.

Il a également un champ de vision de 110°, très proche de celui de l’Homme et une résolution de 1440 x 1600. Niveau ergonomie, très confortable et rien à dire là-dessus.

OCULUS RIFT S : grand frère de l’OCULUS QUEST

On retient 3 changements nécessaires par rapport à l’OCULUS QUEST : les capteurs sont intégrés à l’avant du casque, la résolution, quant à elle, est passée à 1560 x 1600, les manettes sont bien meilleures et plus ergonomiques, son champ de vision est de 114°. Toutefois, il reste un casque filaire et qui nécessite un ordinateur assez puissant pour le faire tourner.

PlayStation VR : ça changera votre PS !

C’est simple, PS et le seul pour le moment à proposer un casque qui se branche à une console de salon. Il se démarque des autres casques VR par son catalogue avec de nombreux titres complètement exclusifs à la PS VR qui sont vraiment excellents. Principal inconvénient est le fait qu’il commence à dater et que sa définition est plus ou moins mauvaise par rapport aux autres.

VALVE INDEX : le presque parfait !

Si vous faites votre premier achat de casque VR, ceci n’est pas pour vous. Il est assez onéreux, conçu pour les professionnels, faisant partie du très haut de gamme, entièrement personnalisable qui nécessite beaucoup d’installations, vu qu’il ne semble pas du tout autonome.

Contrairement à ce qu’on peut bien penser, le casque VR s’avère bien plus utile outre que pour les jeux vidéo. On peut l’utiliser pour faire du sport en s’amusant, dessiner en 3D, vivre dans un film d’action ou même l’utiliser pour impressionner ses clients dans le cadre professionnel.