banniere mia5 600

A moins de sortir d’un sommeil cryogénique d’un an, vous avez certainement entendu parler du salon Made in Asia, qui s’est tenu ce week-end au Heysel. Salon de geeks purs et durs, il a réussi à attirer plus de 21.500 visiteurs en 2012. Au vu de l’ampleur des halls accueillant l’exposition cette année, on se doute que ce record ne sera pas resté intact bien longtemps. Peu après la clôture, les organisateurs ont déclaré 34.624 personnes ayant franchi leurs portes. Tenez ça secret, mais il se chuchote dans les milieux autorisés que 17.000 d’entre-elles seraient venues pour le stand de Be-Games 😉

Le salon rassemblait en son sein toutes sortes d’activités : du jeu vidéo, bien entendu, mais également du cosplay, de la japanimation, des concerts, des arts martiaux, des goodies et… des stars du web ! L’organisateur a mis les petits plats dans les grands, en invitant quelques pointures du monde vidéoludique. L’effet d’annonce a particulièrement bien marché, au point qu’en arrivant tôt le samedi, on comptait déjà plusieurs centaines de fans faisant docilement la file, attendant une dédicace du Joueur du Grenier. Mais avant d’aller plus loin, faisons une petite présentation des people du web que le (patient) visiteur lambda pouvait rencontrer à MIA.

Le Joueur du Grenier

joueur-du-grenierInstitution du test rétro, sa chemise Hawaï jaune et son bouc fourni ne doivent pas vous être inconnus. Combien de web bloggers ont par la suite enchaîné les tests rétros devant une bibliothèque Ikea remplie de vieux jeux ? A son corps défendant, le JDG a pour lui une verve et un art de descendre en flamme les jeux qui n’ont aucune place dans les ludothèques des joueurs de bon goût. Allez jeter un œil sur le test de Zelda sur CDI pour calmer tous ces petits cons d’Ebay qui pensent détenir un monument de l’histoire du jeu vidéo à cause d’une triforce sur la pochette.

Salut les Geeks

salutgeeksPlus geek et moins jeux vidéo, SLG (oui, celui qui passe après le JDG mais qui était assis entre BL et BTV, vous suivez ?) anime une chaîne Youtube orientée… geeks. Oh, really ? Des quatre, c’était le seul que je ne connaissais pas. Pour avoir regardé sa page, je me suis vite rendu compte qu’il totalisait énormément de followers,  mais que ses thèmes partaient dans le tout et n’importe quoi : Sexion d’Assaut qui découvre qu’on n’a que les fans qu’on mérite, le mariage gay tourné en dérision, Mathieu Sommet n’a pas acquis ses 287.000 abonnés et ses 29 millions de vues par hasard. J’ai d’ailleurs souscrit également un abonnement à sa chaîne, je pense ne pas trop prendre de risques quant à ce qu’il proposera dans le futur.

Bob Lennon

bob lennonAnimateur Minecraft sur Jeuxvideo.com aux côtés de Fanta (TheFantasio974 pour être correct), les aventures de Boule & Bill Fanta & Bob auront marqué toute une génération de diggers qui alignent les blocs dans le jeu de Notch. Mais réduire le talent du monsieur à cette seule anecdote serait lui manquer de respect. Il a en effet consacré un temps considérable à monter des émissions sur Skyrim. D’ailleurs, il publie actuellement le… 200ème épisode sur son site internet ! Egalement auteur de différents playthrough comme Batman Arkham City ou Trine 2, il a également quelques vidéos délires à son actif. Mais sa grande force vient de son côté showman. Là où certains sont discrets, voire tétanisés devant la foule, lui semble évoluer comme un poisson dans l’eau, laissant le stress et le trac aux autres invités.

Benzaïe TV

benzaieSi vous êtes abonné à No-Life, vous connaissez cet énergumène et ses célèbres perruques. Si ce n’est pas le cas, foncez. Les quelques euros dépensés pour faire vivre cette chaîne seront vite rentabilisés par le plaisir qu’elle vous procurera. Benzaïe TV est responsable de la rubrique « Hard Corner », où il décortique toutes les deux semaines collectors et autres consoles mythiques. Son ton décalé et le côté « vendeur de jeux vidéo » donnent une signature à ses émissions, que je ne peux que vous conseiller. Bien entendu, toutes ses vidéos sont également disponibles gratuitement sur ses chaines youtube: benzaieTV & benzaielive, n’hésitez pas à aller y jeter un oeil!

Lire aussi :  [Online Corner #8] L'actu PSN

Toute cette joyeuse petite clique était également accompagnée le dimanche de Piratesourcil qui venait assurer une séance de dédicaces.

Mais le Main Event, le Big Thing of the Year, le moment attendu de tous les fans des 4 As, était sans aucun doute le Question Pour Un Champion animé de main de maître par Vega, redac’ chef de Be-Games, ainsi que par son bras droit LordSupraChris qui ne déméritait pas. Malheureusement, le Joueur du Grenier avait l’air fatigué, voire lassé, Salut les Geeks était un peu en retrait, Benzaïe faisait ce qu’il pouvait et Bob Lennon en faisait parfois un peu trop. Ajoutez à cela une technique qui passait les réponses possibles alors qu’on était déjà à la question suivante, et on ne pourra que saluer l’effort de Vega de garder le navire à flots. Sache, jeune visiteur naïf, qu’il aura fallu beaucoup de temps pour préparer ce questionnaire, le relire et vérifier toute coquille éventuelle. Bien plus de temps qu’il n’en aura fallu à la démotivation de certains pour le rendre caduque et tourner le tout à une vaste foire à la grimace. Quoi qu’il en soit, le public a apprécié, le côté Guignol des 4 Fantastiques, tout le monde est reparti ravi, je conclurai donc sur un classique « chapeau l’artiste » en direction de notre plus ancien Be-Gamer. Et voir notre logo en énorme sur la main stage du salon, j’avoue que ça rend fier !

QPUC

Bonus

MaSQuEdePuSTA, youtuber connu tenant la chronique mensuelle « Futile Fury » sur Be-Games, est venu, il a vu et il l’a mis dans le… hum, passons. Disons juste qu’il a appris l’humilité à certains sur Virtua Tennis 2 lors du tournoi prévu sur notre stand.

Enfin, last but not least, voici l’anecdote qui m’a le plus marqué ce week-end. Vendredi après-midi, j’étais en congé pour apporter une Neo Geo de secours à la team, celle de Vega menaçant de ne pas démarrer lors de l’expo. A peine débarqué dans les allées encore vides du salon, je tombe sur une personne dont le visage me rappelle furieusement un rédacteur bien connu des lecteurs du mensuel Joystick lors de sa grande époque. Les plus anciens auront directement compris de qui je parlais : JM Destroy, rédacteur inénarrable de l’ère d’or du magazine. Peu sûr de moi, je pensais avoir confondu. A peine le temps de rencontrer les membres de Be-Games, je le croise de nouveau sur le stand de Pix ‘n Love, où je savais qu’il officiait en tant que pigiste. Le doute n’est plus permis !

Le lendemain, telle une groupie en effervescence, je n’ai pas pu faire autrement que de me rendre sur le salon avec mon Joystick datant de l’été 1992, celui-ci possédant encore son étiquette en francs belges (collector ! Rare ! Mint !). L’aborder fût une chose facile tellement ce grand monsieur (au propre comme au figuré) était aimable et accessible. Avoir l’occasion de me faire dédicacer mon magazine, prendre la pause avec lui pour quelques photos et discuter de cette période bénie était pour moi comme un rêve ! Certains ambitionnent de pouvoir hypothétiquement approcher leur star de musique, d’autres attendent des heures pour voir passer la voiture d’un acteur qui les ignorera avec dédain, j’ai de mon côté pu réaliser ce que je n’aurais jamais cru possible étant adolescent.

_RAW7147_RAW7150

Au final, le salon était l’endroit parfait pour rencontrer les people d’aujourd’hui, propulsées au top de la notoriété grâce à internet. Parfois, je me demande si le Joueur du Grenier pensait en arriver là quand il a enfilé sa chemise jaune pour la première fois, alors qu’il allumait sa caméra ? 😉