C’est lors d’un week end pluvieux et entaché du décès du petit chaton de Kloups qu’avait lieu la Japan Expo… Kloups est par conséquent resté chez lui pour consoler sa petite famille, on a tous un grand cœur chez Be-Games.  C’est donc en duo, avec le vénérable Spacecowboy, que j’ai passé mon dimanche sur le site de Tour et Taxis, transformé en antre geek pour l’occasion. Pour tout vous dire, ça avait plutôt bien commencé : pass presse, parking gratuit et on lâche quelques gloussements d’autosatisfaction quand le mec du parking nous indique d’aller sur le parking VIP là-bas derrière. Ce bonheur fut finalement de courte durée car arrivés sur place, on nous indique de retourner sur le parking avec la plèbe : honteux !

2013-11-03 14.52.56 2013-11-03 14.50.54

C’est donc entouré de gens incroyablement normaux et absolument pas VIP qu’on se rend sur le salon afin de pénétrer, tout de même, par l’entrée des artistes.  L’ambiance y est tout de suite chaleureuse, car on tombe nez à nez avec un tas de copains du petit monde de la sphère vidéoludique belge, totalement VIP quant à eux 😉 Après avoir fait le plein de bling bling et people en tout genre, on a pu entamer notre parcours pour vous rapporter nos impressions sur cette convention.

2013-11-03 14.49.11 2013-11-03 14.49.48

Les allées étaient un peu vides – tant mieux soit dit en passant – et le salon aux allures de grosse kermesse de village faisait un peu peine à voir. Les stands manquaient d’envergure et surtout de finition. Les allées étaient jonchées de déchets et papiers sur le sol et la déco se trouvait dans son plus simple élément (structure métallique, peu de finitions, décors kitsch, les stands les uns sur les autres, …).

2013-11-03 16.55.50 2013-11-03 16.01.48

Notre premier arrêt se fera sur la scène principale où se déroulait le concert de Neko Light Orchestra dont la spécialité est de jouer des musiques de JV. L’idée est excellente mais l’acoustique totalement crade des lieux a mis à mal nos tympans et rendait leur prestation insoutenable. Nous étions pourtant au dernier rang, dommage… On continue notre parcours dans le premier palais consacré aux échoppes, qui bien que sympathiques, peinent à se renouveler et affichent toujours des prix prohibitifs. On a  quand même pu se marrer un bon coup devant des figurines franchement hot et autres strings pour GSM (si si, ça existe…).

2013-11-03 15.01.18

Arrivés dans le palais JV, c’était un peu mieux. Nintendo, venu en grande pompe, proposait un stand aussi magnifique qu’accessible où l’on pouvait tester toutes les futures bombes de la marque : Mario Kart 8, Donkey Kong Country Tropical sur Wii U, Bravely default et le magnifique Zelda : A Link Between world sur 3DS. Il y avait même un stand privatif, 18+ oblige, où l’on pouvait s’essayer à Bayonetta 2. En plus de tout ça, Nintendo proposait une animation moustache Luigi ainsi que la possibilité de rencontrer Charles Martinet, la voix de Mario. La grande classe made in Nintendo. Sony et Microsoft quant à eux n’étaient représentés que par de minables bornes PS3 dans le fond du palais avec des jeux déjà dans le commerce. À moins d’un mois de la sortie de leurs nouvelles consoles respectives, ça semble un peu léger… pour ne pas dire ridicule.

2013-11-03 16.03.44 2013-11-03 16.05.49

Au rayon des bonnes surprises se trouvait le stand de PXLBBQ venu là pour proposer un stand retrogaming avec un tas des consoles japonaises assez rares ainsi que des tournois sur des jeux populaires (Mario Kart Double Dash, Smash Bros et Street Fighter). Comme toujours en total WTF, ces jeunes gens à l’esprit aussi tordu que créatif étaient habillés en cuisiniers avec des tabliers arborant leur logo. À l’entrée du stand, un menu façon restaurant présentait aussi les tournois des différents jours. L’ami Bery commentait en direct les sessions tournois sur projecteur où on pouvait apercevoir des membres Be-games et des habitués de nos propres tournois MIA. L’ambiance était très bonne et les cadeaux étaient distribués de façon presque indécente. Bravo PXLBBQ !

2013-11-03 15.44.03 2013-11-03 15.42.06

Un peu plus loin, le stand de consoles-fan parvenait ponctuellement à déclencher une hystérie générale avec ses distributions de goodies. Les gens adorent ça ! En plus, leur boutique partenaire proposait des collectors de jeux récents à un prix défiant toute concurrence et ça forcément, ça parle au gamer 🙂 J’ai également pu obtenir, en libre-service, une superbe illustration Batman numérotée… Génial consoles-fan 😀

Lire aussi :  Résultats concours Japan Expo 2013

Pour le reste du salon et l’aspect culture nippone, c’était très léger… Néanmoins, on a vu pas mal de stands tenus par des amateurs réellement passionnés par ce qu’ils font, et c’est toujours aussi plaisant. Quelques stands nous ont surpris aussi, notamment celui avec des  BD pornos hentaï/bondage à la vue de tous et un autre avec  des mangas gay. Pour le reste, j’ai l’impression que tant sur le plan du contenu que sur celui des ateliers et de la présentation, cette dernière édition était largement en deçà de la précédente et bien moins aguichante que la version française pleine de stars et de bonnes surprises.

2013-11-03 15.41.37 2013-11-03 15.40.57

Au bout de 3 heures et après avoir fait 4 fois le tour du salon, on se décide à rentrer avec un sentiment assez mitigé sur cet évènement qui peine à se renouveler et manquait clairement d’ambition.

Rendez-vous en mars pour la MIA qui, j’en suis sûr, devrait relever un peu le niveau.

ShortCuT

Le mot de Spacecowboy (qui se la pète avec son badge presse)

J’accompagnais effectivement Shortcut à ce salon dédié à la culture japonaise. Une culture bien kitsch, si j’en crois ce que j’ai vu à Tour & Taxis. Hormis des combats d’arts martiaux qui se sont arrêtés pile à notre arrivée (les froussards…), la carte postale japonaise me semblait bien artificielle : mangas pornos explicites, petites peluches kawaï et autres gadgets à la noix ne sauraient représenter toute la dimension culturelle d’un pays. Enfin, je pense… Pour donner une description concrète, la Japan Expo s’apparente plutôt à un marché de Noël où l’on vend des santons à gros nichons.

2013-11-03 15.37.16 2013-11-03 15.33.10

Comme le disait Shortcut, nous avons dû partager notre espace vital avec vous, la populace. Néanmoins, je tiens à souligner votre hygiène corporelle irréprochable qui réussissait exceptionnellement à masquer votre odeur naturelle que je connais trop bien pour prendre le train tous les jours. Parmi les plus pomponnés d’entre vous, il y avait évidemment ces fillettes jouant à se déguiser en cochonnes. Je veux bien entendu parler des cosplayeuses qui en mettaient plein la vue aux ados à la sexualité naissante et aux vieux pervers, jamais avares d’un petit coup d’oeil sous la mini-jupe. À ce propos, je regrette d’avoir raté le cosplay de Jane Shepard (prise en photo par Couple of pixels), qui démontrait la possibilité de se déguiser avec classe et sans vulgarité. Gageons que sa pudeur à elle, au moins, n’a pas été outragée le long du canal (si toi aussi, tu as perdu ta virginité à cette occasion, laisse-nous un petit commentaire, on aime ce genre de statistiques…).

2013-11-03 15.29.22 2013-11-03 15.29.16

Encerclés par les boutiques de petites choses inutiles, les quelques représentants du jeu vidéo se démerdaient comme ils pouvaient. Malgré sa disposition peu pratique, le stand de nos amis de PXLBBQ a réussi à faire jouer les jeunes geek aux vieux bazars qu’on aimait tant (nous, les anciens, les gardiens du bon goût). Forcément avec plus de succès pour certains jeux, le malingre Prince of Persia sur Famicom ne pouvant pas rivaliser avec le poids lourd Street Fighter III Third Strike. Du rare et du très lourd donc qui attira des visiteurs paisibles et bien élevés (vous voyez quand vous voulez). Je m’en voudrais cependant de ne pas me moquer de votre niveau déplorable lors des tournois de Mario Kart où notre LordSupraChris vous a littéralement rétamés. Voilà ce qui arrive quand on met un professionnel face au petit peuple…

2013-11-03 15.14.58 2013-11-03 15.14.37

Enfin, juste avant de quitter le salon, me vient une idée qui aurait pu sauver notre impression globale : “on n’irait pas boire une pinte ?”. Mauvaise idée, pas une goutte d’alcool à la ronde ! Un scandale que les organisateurs feraient bien de régler pour la prochaine fois s’ils veulent encore profiter de ma précieuse présence. Quelques coupes de champagne et un badge plus grand, c’est quand même pas trop demander, hein.

Spacecowboy

PS : J’écris ce petit texte dans le train et je confirme que votre odeur naturelle a repris le dessus…