Comme chaque saison, EA Sports nous sort sa version de sa franchise footballistique. La mouture 2013 est-elle réellement indispensable ?

On enfile les crampons et on monte sur le terrain.

 

Le fameux Zlatan Ibrahimović prêt à entrer en scène !

Un  match gagné d’avance ?

Depuis pas mal d’années, deux écoles s’affrontent sur le front de la simulation du ballon rond. D’un coté PES (Pro Evolution Soccer) et de l’autre FIFA. Si le premier est plus orienté action et donc fun immédiat, l’autre se concentre sur l’aspect simulation et se veut donc plus technique voire plus exigeant.

Malgré ces différences indéniables, les deux écoles se partagent le marché et rivalisent chaque année en améliorant un peu plus leur propre formule.

Mais c’est vraiment depuis l’opus 2011 que FIFA a pris son envol et règne au panthéon des simulations de football.

Améliorations au fil des ans

L’ « Impact Engine » tel est le nom de la création qui a permis à EA Sports de sortir son épingle du jeu  et d’asseoir sa supériorité. Sans entrer dans les détails et dans les termes techniques, l’ « Impact Engine » donne à chaque joueur une consistance propre de telle sorte que les modèles 3D ne se chevauchent plus comme dans les versions précédentes. Cette nouveauté permet à FIFA d’atteindre un niveau de réalisme encore rarement atteint dans un jeu de football.  Mais quelques mois après la sortie de cette version 2011, EA Sport laissait déjà entendre que l’innovation n’était pas encore suffisante et qu’ils souhaitaient aller plus loin. Cette étape est franchie avec FIFA 2012 et son système de défense tactique qui pousse encore plus loin le réalisme  et révolutionne encore une fois la licence. On peut donc se demander si les nouveautés de FIFA 2013 en valent vraiment la chandelle ?

FIFA 2013, une révolution de gameplay ?

Cherchant toujours à innover leur produit, EA Sports propose plusieurs nouveautés de gameplay pour cet opus.

Il sera plus difficile de marquer dans FIFA 2013 grâce à une défense adverse plus efficace !

Une mise à jour importante à été effectuée sur le contrôle du ballon, le touché de balle est influencé directement par ses propres stats et le pied qu’il a l’habitude d’utiliser. Cela donne un aspect plus réaliste à la conduite de balle, il est donc courant qu’un gaucher qui reçoit la balle sur son pied droit rencontre plus de difficultés à armer sa frappe. Le contrôle de poitrine fait une apparition remarquée et  permet des débordements plus fluides, collant plus à la réalité d’un match. L’intelligence des coéquipiers a été nettement améliorée pour proposer un jeu plus rapide et plus tourné vers l’action, ceux-ci font plus d’appels  de balles décisifs ou se placent beaucoup mieux lors des phases offensives.

Les gestes techniques  quant à eux n’ont pas été profondément modifiés mais se montrent moins efficaces, la faute à ce contrôle du ballon un peu plus aléatoire.

Des nouveaux modes de jeu ?

L’IA est enfin à la hauteur de la tâche.

Bien que les modes de jeu n’aient pas foncièrement été modifiés, des mises à niveau ont été effectuées. La plus grosse innovation vient du mode « Match en direct » qui permet de jouer avec son équipe favorite en respectant l’effectif à jour, le moral des joueurs, les blessés ou encore les suspendus. Si vous rêvez de rejouer le classico Anderlecht – Standard sans les fumigènes, ce mode est fait pour vous.

L’autre nouveauté importante vient du mode carrière, celui-ci se veut bien plus complet et plus réaliste que dans la version 2012.

Il subit également une légère modification en ajoutant quelques options agréables concernant  l’évolution de votre pro. Il ne sera pas rare dès le début de ce mode de vous voir offrir une place vers un autre club ou encore de pouvoir tenter votre chance dans une équipe nationale parallèlement à votre club.

Lire aussi :  [Online Corner # 16] Actu PSN

Par contre, on regrette que le mode saison n’ait pas été davantage mis à jour mais il reste  indispensable pour les joueurs souhaitant un peu de challenge et de piquant lors des rencontres en ligne.

Concernant le jeu en ligne, pas d’énormes nouveautés. Le mode saison se montre toujours aussi ardu car le niveau est relativement haut, surtout si on a envie de jouer avec une équipe à 4 ou 5 étoiles. On regrettera tout de même que la majorité des matches en ligne se résument à des rencontres entre le Real Madrid et Barcelone.

Ultimate Tteam version 2013

Voici l’une des nombreuses possibilités offertes dans le mode Fifa Ultimate Team

Depuis FIFA 2011, tout opus de la franchise se conjugue obligatoirement avec votre FUT, votre équipe FIFA Ultimate Team (FUT). Ce mode consiste en la création d’une équipe mélangeant différentes stars issues de plusieurs clubs de part et d’autre de la planète. Afin de créer la meilleure équipe du monde, il faudra des crédits FUT,  une monnaie unique à ce mode qui se gagne grâce aux victoires contre l’IA. Elle permettra de parcourir la boutique d’échange mise en place par les autres joueurs ou se procurer des « booster  packs » (Or, Argent, Bronze) regroupant plusieurs joueurs en une seule fois. Au tout début, FUT n’était qu’un add-on juste mis à disposition pour que les joueurs puissent satisfaire le désir secret de créer l’équipe ultime. Au fil des ans, l’add-on est devenu une option incontournable et se révèle finalement indispensable pour certains joueurs. EA Sports l’a bien compris et a mis à jour FUT en y ajoutant plusieurs options relativement agréables, tel  que le mode saison qui permet d’obtenir plus facilement des crédits FUT.

Une nouvelle monnaie fait également son apparition cette année, il s’agit des points FIFA à acheter avec des vrais euros (sur PS3) ou des Microsoft Points (sur Xbox360). À noter que cette monnaie ne sert qu’à l’achat des « booster packs ».

On peut s’améliorer entre deux matchs grâce aux jeux techniques.

FIFA 2013 est à nouveau un chef d’œuvre, tout a été sublimé pour cette nouvelle version et le jeu se révèle quasi indispensable pour toute personne  souhaitant s’adonner à un bon jeu de football. Bien que plus technique que son éternel rival PES, FIFA se veut accessible à tout néophyte souhaitant prendre la manette et partager un moment entre amis.

Évidemment, le jeu se montre à la hauteur pour toute personne souhaitant relever le défi en modifiant la difficulté du jeu.

À noter que Kinect est mis à contribution dans la version Xbox 360 et permet de modifier sa stratégie et ses tactiques directement en match, un petit ajout agréable mais très loin d’être indispensable.

La conclusion objective de Lionheart_mike

Je ne pourrais pas me souvenir du nombre d’années depuis lesquelles je connais et joue à la franchise FIFA. Je présume que j’ai commencé comme beaucoup de trentenaires avec FIFA International Soccer sur Super Nintendo ou Megadrive. Que de chemin a été parcouru depuis cet opus, que d’innovations, FIFA n’a pas cessé de s’améliorer pour enfin arriver à un jeu à la limite de la perfection !  Toutefois, un bémol est à noter concernant  la modélisation générale des visages des joueurs qui se montre un peu inégale. Les grandes stars comme Ribery, Ronaldo, Benzema et consorts sont bien réalisées tandis que les joueurs moins connus ne ressemblent pratiquement pas à leurs modèles dans la vie réelle.

http://www.youtube.com/watch?v=Dt6bnQdr1xw

NOTES

Graphismes : 4/5

Au fil des années, le graphisme de FIFA n’a pas cessé de s’améliorer, on regrette toujours qu’a l’heure actuelle les visages ne soient pas aussi parfaits que chez son rival PES.

Technique : 4,5/5

La fluidité est exemplaire et à aucun moment le moteur graphique ne montre le moindre signe de faiblesse !

Jouabilité : 4/5

Tout répond au doigt et à l’œil et les commandes sortent sans le moindre souci.

Note finale : 4/5

On se demande ce qui pourra être ajouté à la licence FIFA dans la prochaine version tellement celle-ci semble regrouper tout ce qui peut être fait dans le domaine de la simulation de football.

[forum=https://www.be-games.be/forum]On en parle sur le forum….[/forum]