Courant septembre, la rédaction de Be-Games recevait plusieurs informations sur l’organisation de la Paris Games Week. Nous avons décidé que nous serions de la partie.
Petit retour en arrière sur une journée mouvementée !

Here we goooo !

Bien décidé à passer un bon moment sur le salon et profiter un maximum des 25000 m², je me suis décidé à partir le plus tôt possible de Belgique pour me rendre dans la capitale française. Quelques heures plus tard, me voilà arrivé au salon qui se tenait cette année à la Porte de Versailles, sorte d’énorme complexe à l’instar de notre Heysel national.
Armé de mon pass « presse », pour lequel je remercie encore les organisateurs, il était temps de pénétrer dans le salon.

Habituellement dans ce genre de salon, le fait d’arriver assez tôt dans la matinée permet de profiter un maximum et de poser ses mains sur l’une ou l’autre borne de démonstration sans devoir patienter plus de quelques minutes. A mon grand regret, cette règle ne s’applique pas au Paris Games Week.
A priori, être en possession d’un pass « presse » permet en toute logique d’obtenir un accès privilégié sur les stands. A nouveau, la Paris Games Week ne semble pas appliquer ce genre de politique et j’ai été contraint à faire la file et à ne pas pouvoir tester de manière un peu plus « professionnelle » les différents jeux présentés.

A 14h00, il fallait plus de 5h d’attente pour BO 2

Le premier stand rencontré est celui d’Activision consacré à Black Ops 2, qui était le plus inaccessible à cause de ses 3 bonnes heures de file pour s’essayer à une session de 10 minutes au mode multijoueur. Bien que le jeu soit relativement attendu par la communauté des joueurs, j’ai encore de grosses difficultés à comprendre la volonté des visiteurs attendant autant de temps pour un jeu prévu quelques jours plus tard.
N’ayant donc aucune envie d’attendre aussi longtemps, j’ai commencé ma visite par le stand de Sony,  consacré en grande partie au fameux Wonderbook. Malheureusement,  il était pris d’assaut par un bon nombre de visiteurs souhaitant mettre la main sur les différents jeux présentés. Une bonne partie du stand était consacrée au jeu PlayStation All-Stars Battle Royale dans sa version PsVita, avec presque une dizaine de consoles disponibles pour tester le jeu. Malheureusement, aucun membre du staff Sony n’était présent pour mettre un peu d’ordre et permettre à tous de pouvoir profiter confortablement. En conséquence, les joueurs lâchaient difficilement les consoles. Je dois faire exactement le même constat pour les bornes du jeu Little Big Planet Kartingproposé en version PS3 et PsVita, impossible d’y accéder sauf en attendant durant de très longues minutes dans un espace relativement exigu.

Un autre événement avait lieu en même temps, la présentation du très attendu WWE’13 sur la « scène principale » du stand. La présence du catcheur « CM Punk » assurait la promotion de cette nouveauté de THQ.
Ensuite, direction du côté du Wonderbook, cette partie avait énormément de succès auprès des plus jeunes. Il est important de souligner la disponibilité du staff Wonderbook qui s’assurait que chaque enfant puisse profiter un maximum en donnant des explications très détaillées.

Le stand Wii U, l’un des plus beaux du salon !

Ma principale envie lors de ma visite au salon était de tester la  Wii Uprésentée en exclusivité par Nintendo. Pour ce faire, la firme de Kyoto présentait sa nouvelle console dans un stand énorme sur lequel il était possible de faire une partie de New Super Mario U, Rayman Legends, Pikmin 3 ou encore le très attendu Zombi U. A mon grand regret encore une fois, j’ai du rebrousser chemin au vu de la gigantesque file d’attente (pratiquement une bonne heure était nécessaire pour espérer entrer sur le stand). Mon collègue du jour, Dottmunger, a quant à lui pris la peine de patienter et a pu mettre la main sur les différents jeux et son avis est très positif.
Le stand Nintendo n’était pas composé uniquement d’une présentation de la Wii U, l’autre partie était consacrée aux tournois 3DS. A chaque heure, le staff  Nintendo permettait à l’assemblée de participer à des compétitions sur les jeux Mario Kart, New Super Mario Bros 2 ou encore Kid Icarus avec à la clé le jeu Paper Mario Strikers star. Dommage que je n’avais pas emmené ma 3DS,  j’aurais aimé participer à ces différents tournois.

Il est temps de passer aux autres stands un peu plus petits, mon regard est directement attiré par le stand Capcom, consacré aux jeux SSF4 AE et Street Fighter 3rd Strike. Je reste un peu pour regarder l’un des matchs commenté en live. C’est relativement impressionné par la qualité de la prestation des différents joueurs que je me décide à jeter un coup d’œil à la partie consacrée au jeu Remember Me. On incarne Nilin, une chasseuse de mémoire dans la ville de Neo-Paris en 2088. Elle aura pour mission d’effacer des portions de mémoires en acceptant des contrats à l’instar d’Ezio dans la saga Assassin Creed. Le jeu se veut innovant grâce à son système de combat auquel le fameux Yoshinori Ono (le papa de Street Fighter) a largement contribué. Le jeu est attendu pour le mois de mai 2013, espérons le meilleur pour ce titre.

Une borne Master System avec Double Dragon !

Une CoreGrafX avec Bomberman en multi !

En face du stand de Capcom, il y avait le stand MO5 (association française consacrée au Retrogaming). Un très joli stand sur lequel les plus jeunes pouvaient faire quelques parties de Vectrex et autres oldies (NES, PC ENGINE, CoreGrafX,…) ou à diverses bornes d’arcade sponsorisées par la firme française « The Arcade Company » (http://www.the-arcade-company.com/produits/concept/) qui se consacre à placer des consoles « next gen » dans des bornes d’arcade traditionnelles.

Les mini bornes de « The Arcade Company » avaient un succès fou !

Juste à côté, le stand Konami proposait une rétrospective sur la saga Metal Gear Solid, plusieurs pièces de collection (dont une statue de Snake en taille réelle) étaient présentées dans deux jolies  vitrines. Une démo du prochain Metal Gear Rising était également jouable mais il fallait encore et toujours s’armer de patience.

Crysis 3 était relativement impressionnant, un véritable retour aux sources après un deuxième volet en demi teinte !

A quelques pas de là, le stand EA présentait le prochain Crysis 3 et étonnamment, ils étaient les seuls à proposer des « fast pass » aux blogueurs souhaitant tester un peu plus rapidement la suite de cette fameuse licence, très bon point pour EA. Le stand proposait aussi une version jouable du prochain Sim City qui s’annonce vraiment très bon.
Le stand Ubisoft n’était pas en reste et proposait plusieurs activités ludiques à l’instar d’un atelier coiffure et maquillage offrant aux visiteurs de se transformer en méchant de Far Cry 3 ou en zombie. Bien sur, ils mettaient également à disposition une version jouable de Zombie U et de Far Cry 3.

Le stand le plus animé du salon était sans aucun doute celui de Square Enix, proposant à intervalle régulier, les habituels lancés de goodies depuis leur scène principale, ce qui engendrait à chaque fois une véritable euphorie parmi les visiteurs. Avec un peu de chance, il était possible de tomber sur un show assez pêchu autour du jeu Hitman : Absolution mettant en scène l’agent 47 et plusieurs bonnes sœurs armées jusqu’aux dents. Une vidéo du prochain Tomb Raider était commentée par Julien Chièze (journaliste de Gameblog.fr) et le titre s’annonce vraiment impressionnant.  La petite exposition artistique autour des épisodes de Final Fantasy était malheureusement bien trop ignorée par le public.

Beaucoup de monde pour tester les dernières nouveautés Kinect

Le stand Microsoft était consacré en grande partie à Halo 4, même constat que les autres stands, beaucoup trop de monde pour espérer un essai de cette suite. Je me suis donc rabattu sur la partie consacrée à Kinect, munie d’un stand très animé aux couleurs du jeu Dance Central 3. Il était possible de jouer le jeu sur le dancefloor improvisé et en faisant la file quelques minutes, de rejoindre la scène pour bouger avec les hôtesses Dance Central. Microsoft offrait également la possibilité de tester plusieurs nouveautés Kinect tels que Nike Training, Fable Journey, Dbz Kinect,…

Une foule massive s’était déplacée pour suivre les matchs en direct du ESCW

Avant de terminer ma journée, je me suis dirigé vers la partie consacrée au ESWC. Il est important de constater que l’E-sport fait un véritable bond en avant depuis quelques années en Europe grâce aux prestations toujours plus impressionnantes de ces nouveaux gladiateurs. A la Paris Game Week avait lieu plusieurs compétitions de versus fighting sur Tekken Tag Tournament 2, de sport avec Fifa 2013 ou encore sur Starcraft.
A quelques pas de là, le stand consacré à League of Legend voyait plusieurs matchs commentés en live. C’est étonnant d’observer à quel point ces commentateurs sont motivés lors de leurs prestations, on a l’impression d’être en plein cœur d’un match de foot.

Mon avis personnel sur le Paris Games Week 2012

Avant de pénétrer dans le salon, j’étais persuadé de passer une journée mémorable pleine de surprises et de test de nouveautés, en gros, je m’attendais à une Gamescon en plus petit. J’ai malheureusement vite réalisé que ce salon parisien ne concourrait pas dans la même catégorie.
Bien que les allées soient agrandies par rapport à l’année précédente, il était devenu quasiment impossible de se déplacer à l’aise dans le salon à partir de 13h00.
Je regrette énormément  la maigre superficie du salon, pas du tout adapté pour recevoir une telle masse humaine. Cela entraine une impossibilité d’approcher les stands en toute quiétude.
Je regrette aussi le manque flagrant de contrôle des différents staffs mis en place sur les jeux comme Black Ops 2 ou encore Assassin’s Creed 3. Ces jeux, normalement catégorisés 18+, étaient totalement accessibles au jeune public (j’ai vu des jeunes de moins 13 ans occupés à faire la file pour tester Black Ops 2).
Je garde donc un souvenir un peu amer de cette journée.

L’avis personnel de Dottmunger

Contrairement à mon ami Lionheart_mike, j’ai passé une très bonne journée.  Il est vrai que l’ambiance n’est pas aux tests de jeux, les files étant très longues, et les stands n’offrant pas de passages particuliers pour la presse. Néanmoins, je garde d’excellents souvenirs : les matchs de League of Legends commentés en live, avec la foule en délire, saluant chaque action des joueurs, le stand Wii U, sympathiquement décoré, et bien sur cette magie qui règne dans le salon : ce n’est pas tous les jours qu’on voit autant de joueurs professionnels et un aussi grand étalage de jeux vidéos.

En conclusion, la Paris Games Week m’a charmé, même s’il faut sans doute être en groupe pour l’apprécier.

Lionheart_mike

[forum=https://www.be-games.be/forum/evenements-games/paris-game-week-t4054.html]on en parle sur le forum[/forum]

Quelques autres images du salon Paris Game Week 2012