J’ai eu l’immense honneur de me rendre dans les bureaux de Nintendo Belgique pour tester, en avant-première, le jeu Inazuma Eleven Strikers ! Retrouvez ci dessous le test de ce jeu pour la WII développé par les créateurs de la série Professeur Layton !

Petit retour sur la série

Inazuma Eleven est, avant tout un manga (et un dessin animé), qui s’inspire de Captain Tsubasa (Olive et Tom).
Toutefois, la comparaison s’arrête rapidement car, même si l’univers fait référence au football, l’histoire tient plus du mélange de shonen actuel (Naruto, DBZ,…) avec quelques éléments de football.
On y rencontre Mark Evans, joueur débutant dans le collège Raimon, souhaitant remporter le tournoi Football Frontier, sorte de grand tournoi où les meilleures équipes s’affrontent. Mark devra réunir onze joueurs pour créer l’équipe ultime permettant de battre les plus grands lors de ce tournoi.
Ce qui éloigne fortement Inazuma Eleven  de son aîné Captain Tsubasa est l’utilisation par les joueurs de super techniques d’attaque, de défense et de gardien amenant à des scènes très largement inspirées de DBZ ou de Naruto. En comparaison, le “tir de l’aigle” de Tsubasa ressemble à une passe dans  Inazuma Eleven .

Oiseau de feu !!!!

C’est le studio Level-5 (Professeur Layton sur Nintendo DS) qui est à l’origine de l’adaptation du manga en série animée.
La série est découpée en deux grands volets, Inazuma Eleven (reprenant l’histoire à partir du début jusque la fin de la coupe du monde, Football Frontier International) et la série Inazuma Eleven Go dont la saison 2 est toujours diffusée au Japon.

 

Et le jeu dans tout ça ?

Il est important de savoir que le jeu s’éloigne des versions DS, en offrant une approche bien plus tournée vers l’action. Exit donc l’interface RPG (combats aléatoires pour remporter de l’XP, recherche d’objectifs sur une carte,…) pour adopter un schéma de jeu de football plus classique. Ce changement d’orientation risque de faire grincer quelques dents aux joueurs habitués à la formule qui a fait connaître le jeu vidéo chez nous.
Malgré tout, il ne faut absolument pas renier le titre pour autant car il s’avère être tout aussi riche que les opus portables.

L’aspect graphique

Le triangle de la mort, la technique ultime de la Royal Academy.

On sent bien la présence de Level 5 derrière la réalisation car tout est très beau. Un soin tout particulier a été apporté à  la mise en scène des super techniques, bluffantes de réalisme, à tel point que l’on a l’impression d’être en face de la série animée.
Malheureusement, il faut souligner que le jeu souffre du manque de puissance graphique de la WII. La qualité graphique est un peu entachée sur les gros plans des joueurs, même si cela reste très correct et que ça ne gène absolument pas le jeu.

 

 

 

Les modes de jeux

4 modes de jeux dont le fameux “club room” au milieu !

Le jeu offre quatre modes de jeu différents. Le premier est le mode classique exhibition pour affronter un ami ou l’IA. Le deuxième est un mode « tournois » où chaque joueur choisit son équipe (parmi les 13 équipes de base et 4 équipes personnalisées) et tente de remporter les matchs l’un à la suite de l’autre ; le but étant de remporter la coupe. Un dernier mode multijoueur, assez anecdotique pris hors du mode “Local du club”, reprend cinq mini-jeux pour améliorer son score.
Celui qui a retenu toute mon attention lors de ce test est le mode “Local du club” qui s’apparente au mode histoire du jeu.
Dans le mode “Local du club”, le joueur a la possibilité de créer son équipe préférée (utilisable par après dans les autres modes) en participant à plusieurs compétitions différentes.
C’est dans ce mode que l’on retrouvera tout ce qui a fait le succès des épisodes DS, comme les entraînements pour améliorer les statistiques de ses joueurs (amélioration des points de tirs ou acquisition de points d’amitié permettant une meilleure affinité entre les joueurs) basés sur des mini-jeux intéressants mais trop répétitifs.
L’aspect amitié est relativement important dans ce jeu. Plus elle est importante entre les joueurs d’une même équipe, plus la cohésion est renforcée et plus l’équipe est capable de lancer des techniques combinées.

Les points d’amitiés, une donnée à ne pas négliger !

Les matchs remportés dans le mode “Local du club” donne accès à des Inazuma points (comme dans les opus DS). Ces points servent à l’achat de nouveaux joueurs (tous les joueurs de la série sont présents et peuvent être recrutés) et à l’achat de divers objets de soins.

Lire aussi :  Nouveau jeu sur Sega Dreamcast ! Sturmwind

Gameplay en match

Dans les versions DS, le joueur devait contrôler les tirs et les passes, son déplacement étant géré par la console. Dorénavant le gameplay est différent. Ce dernier propose une vision plus proche des jeux de foot arcade classiques. On dirige un joueur sur le terrain et une touche permet de passer à un autre joueur proche du ballon.
Afin de s’habituer à la nouvelle maniabilité en match, un tutorial très complet s’enclenche dès que l’on crée son profil de jeu.

Les techniques à deux seront essentielles pour marquer contre les grosses équipes !

La prise en main se révèle un peu délicate lors des premières parties. Quelques matchs sont nécessaires pour bien se familiariser avec les possibilités offertes par le jeu.
Malgré tout, on prend directement beaucoup de plaisir à jouer. La maniabilité est, certes, un peu simplifiée mais diablement efficace. Un bouton pour passer, un bouton pour tirer, la gestion de la passe en hauteur est automatique selon l’endroit où l’on décide de la faire.

L’activation des super techniques se fait via une pression prolongée sur la touche de tir. Une pression longue activera la super technique du joueur (si elle est disponible et si le joueur a sa jauge de super tir pleine).
Le gameplay est clairement tourné vers du fun immédiat sans prise de tête avec des manipulations alambiquées.
Plusieurs manières de jeu sont disponibles : la Wiimote à l’horizontale, le combo Wiimote + nunchuck et la manette classique.

Un mode multijoueur intéressant…

Intervention de l’entraineur adjoint !

A l’instar de plusieurs jeux WII, la seconde Wiimote à plusieurs utilités. La première permet le mode classique  deux joueurs pour les modes exhibition, tournois et mini-jeux. La seconde utilisation de la Wiimote intervient en mode un joueur où le second joueur peut prendre la manette et intervenir favorablement lors des affrontements contre l’IA.

Trois interactions sont possibles. La première met le joueur dans la peau de l’entraîneur et peut influencer le comportement de l’IA dans l’attaque et la défense. La seconde met dans la peau des entraîneurs adjoints et permet d’atténuer la force des super tirs adverses, d’améliorer les dribbles ou encore de remplir la jauge de super tirs. La dernière intervention permet de créer des zones de repos sur le terrain où le joueur récupère sa jauge de super tirs et ses points de TP (points permettant l’activation des super tirs) ou encore d’améliorer les super tirs et les arrêts du gardien. Les joueurs voulant affronter l’adversaire à la loyale se passeront de cette option qui facilite grandement les matchs contre l’IA.

Conclusion subjective de Lionheart_mike

Pour ma part, ce jeu est un très bon, mais il s’adresse particulièrement aux fans de la série animée (et du manga). Les autres joueurs trouveront le soft un peu lent et poussif du fait que le match est très haché par l’activation des super techniques à répétition. Passé ce défaut, un non initié à la série Inazuma Eleven peut trouver son compte si il cherche un jeu de foot facile, dynamique et sans prise de tête. Il s’adresse aussi à toutes les personnes qui se sont embêtées avec les épisodes DS mettant les matchs au second plan.
Seul bémol : une qualité graphique un peu faible et une difficulté un peu trop élevée lors des matchs en mode “Club room”.
Le jeu se révèle extrêmement agréable et nerveux une fois la manette en main, on se retrouve bien souvent pris dans l’action et on reste en admiration devant la mise en scène des super attaques extrêmement fidèles à la série animée.

Un petit aperçu des joueurs à recruter !

Les mini-jeux seront rapidement anecdotiques

Les artworks directement issus de l’animé sont parfaitement intégrés à l’action !

 

 

 

 

 

 

 

 

Notes

Graphismes : 3 / 5
Étant sur Wii, le graphisme n’est pas extraordinaire mais se révèle fidèle à la série animée.

Technique : 4/5
Je n’ai pas constaté de latence dans les matchs, tout est fluide !

Originalité : 5/5
Un mix de foot et de jeu de rôle c’est assez rare pour être original, non ?

Durée de vie : 4/5
Le mode “club room” réserve une bonne durée de vie si on veut recruter tous les joueurs disponibles dans le jeu !

Note finale : 4/5

[forum=https://www.be-games.be/forum/nintendo-wii/inazuma-eleven-strikers-t3629.html]On en parle sur le forum….[/forum]

VIDEOS