Disons-le tout de suite, Gaijin entertainment est une boite sérieuse à ne surtout pas prendre à la légère ! Si par le passé Gaijin signifiait étranger avec une connotation péjorative, nul doute qu’il ne faudra pas attendre bien longtemps pour que ce mot soit plutôt associé au succès.

Le skydive kezako ?

Le skydive est un sport extrême consistant à sauter d’un avion ou d’une plateforme équipée d’une combinaison vous faisant ressembler à un écureuil volant, le tout afin de planer le plus longtemps, le plus loin et le plus rapidement possible.

jump

Un petit pas pour l’homme volant :

Tout commence par un petit pas en avant, ce pas libérateur qui va vous faire planer tout au long de votre aventure aérienne, vous sautez, vous planez, vous virevoltez et vous prenez votre pied, what-else ?

Honnêtement, j’ai été bluffé par le réalisme des décors, l’impression de vitesse et la sensation de chute, au point parfois d’avoir un sursaut lors d’un crash malencontreux. Lorsqu’on joue à ce jeu, mieux vaut ne pas souffrir de vertige ou avoir la nausée facile, en effet, le but étant de faire un maximum de figures acrobatiques, de finir en tête d’une course ou de passer par tous les checkpoints, il va falloir éviter la choucroute aux sardines le midi, sensations fortes garanties !

 mirettes

Prenez-en plein les mirettes :

Question graphismes, Gaijin Entertainment n’est clairement pas une boite de manchots aveugles, je pense ne pas trop m’avancer en disant que je n’ai rarement (jamais ?) vu un tel réalisme dans les décors, surtout à cette vitesse là. Les arbres sont tellement bien modélisés que vous pourriez croiser un écureuil et lui dire bonjour… Les effets du soleil sont très bien rendus et suivent la courbe du personnage, tout en influençant les décors en temps réel.

Lire aussi :  [GC 2013] Premiers pas dans FIFA 2014 sur Xbox360 et Xbox One !

 Et sinon, ça répond bien ?

Pour ce qui est d’être maniable, le jeu répond parfaitement, les contrôles sont vite pris en main et la manette répond au quart de tour. Trois modes de contrôle vous seront proposés, le premier, le plus casse-cou, utilisera le PSMove, j’avoue que dans mon salon, je n’ai pas pu le tester par manque de place, mais nul doute qu’il doit bien rendre les mouvements. Le second mode quand à lui, utilise le sisaxis de la manette et vous permettra de contrôler vos virages en inclinant la manette, pas mal mais peut mieux faire. Venons en maintenant au mode final, celui que j’ai le plus testé et qui m’a le plus convenu, à savoir le mode manuel, avec la manette, les boutons L et R, la croix et les sticks analogiques, pour moi, le mode le plus sympathique puisqu’il vous permet de vous concentrer sur le paysage sans avoir à faire le singe dans votre canapé, pratique si madame regarde l’inspecteur Barnaby par exemple !

 chat