test

Multi 2013-11-09_00011

Publié le 4 décembre 2013 par ShortCuT

4

Final Exam : Le grand retour du beat ’em all

Les années passent et je peux à présent vous livrer un de mes plus grands secrets concernant les beat ’em all, clé de mon succès sur ce type de jeu : si vous appuyez sur poing et pied en même temps votre perso lâche un bon gros coup de coude qui terrasse tous types d’ennemis. J’aime autant vous dire que ça devrait vous faire économiser quelques pièces de 5 francs ça, non ne me remerciez pas, c’est cadeau !

Modernisation parfaite d’un genre à l’abandon

Ce style de jeu omniprésent dans les années 90 était tombé un peu en désuétude même si quelques propositions intéressantes ont pu voir le jour (Castle Crasher, Scott Pilgrim, …) et d’autres plus navrantes comme ce remake honteux « Double Dragon Neon » qu’on a tous pris à la tronche comme un mollard de tuberculeux. Final Exam quant à lui vous proposera de vivre un beat ’em all modernisé à merveille utilisant à bon escient les codes d’hier et d’aujourd’hui. L’aventure divisée en 8 épisodes et jouable jusqu’à quatre en coopération lui donne un petit air de « Left 4 dead » en 2D qui n’est pas pour déplaire. À l’aide de votre gun ou de vos armes blanches, vous devrez vous confronter à des hordes de zombies et tuer tout un tas de boss gluants. Un système de compétences vous permettra de faire évoluer les personnages et augmenter leur force de frappe grâce aux nouvelles armes glanées ci et là. Le gameplay se permet de réussir un drôle de pari : utiliser absolument TOUS LES BOUTONS de la manette 360 (pression sur les sticks analogiques incluse) tout en restant clair et accessible même pour ma copine pourtant hostile aux configurations de manettes trop riches. Pour son prix et si vous avez un partenaire de jeu, c’est un must have et je vais tenter de vous expliquer pourquoi.

2013-11-10_00003 2013-11-09_00006

Le fond, la forme et un gameplay au poil

Dans Final Exam, les mécaniques du jeu sont aussi répétitives qu’addictives. Tout au long des 8 niveaux, vous papillonnez dans les stages courant d’un mini challenge à l’autre en défonçant au passage les hordes d’ennemies qui se présentent à vous. Ça peut sembler bateau dit comme ça, et ça l’est même un peu en solo à vrai dire, mais en coopération le jeu prend une toute autre dimension et l’on passe son temps à se marrer tout le long . Le gameplay riche et l’éventail d’actions disponibles sont tels qu’on parvient toujours à varier les plaisirs au sein des stages bien rythmés. L’histoire sympathique est en plus agréablement desservie par des illustrations de haut vol rappelant la patte artistique des comics modernes comme « The Walking Dead » ou « Fable ». Vous devriez y être sensible. Très rapidement, vous vous retrouvez embarqué dans un voyage d’une dizaine d’heures qui ne semblera n’avoir duré qu’un court instant. De nombreuses séquences marrantes viendront pimenter l’aventure, ainsi que de nombreux boss de fin à la fois énormes et complexes à tuer.

2013-11-06_00001 2013-11-09_00008

Le cœur de l’addiction viendra vraiment des sensations pads en main et je m’explique. Au fil de l’aventure, on maitrise de plus en plus ce personnage et en parallèle, on le fait monter en puissance et apprendre de nouveaux coups… C’est vraiment plaisant de constater cette progression et d’observer sa propre évolution face aux armées de zombies que l’on explose littéralement. Le levelling devient rapidement une obsession et on se met à refaire les niveaux avec une difficulté accrue pour débloquer de nouveaux points de compétences. Ajoutez à ça que chaque personnage dispose de sa panoplie de coups et compétences spéciales et je vous prie de croire que vous êtes parti pour un bon paquet d’heures si vous tentez de tout débloquer. L’exploration joue également un rôle prépondérant car un tas de petits items à collecter ainsi que de nouvelles armes pas toujours évidentes à débusquer sont cachés un peu partout. Une fois le jeu terminé, vous débloquez un mode de difficulté extrême pour encore toujours plus de challenge. Je vous recommande donc largement de dépenser quelques euros dans ce jeu qui gagne à être connu et qui devrait vous permettre de passer quelques bonnes soirées en sa compagnie.









Share on Facebook0Share on Google+0Tweet about this on TwitterEmail this to someone
Final Exam : Le grand retour du beat ’em all ShortCuT

Une bonne surprise

Conclusion : Beau, pêchu, complexe et addictif. Final Exam est pour moi la bonne surprise de cette fin d’année. Le seul mini reproche que j’ai à lui faire c’est que j’aurais aimé un mode co-op à 4 en local pour la journée avec les copains. Sinon c’est parfait !

4.5

Génial



Tags: , ,


A propos de l'Auteur

Rédacteur sur Be-Games.be Fan d'arcade, de retrogaming et de jeux PC. Je joue depuis 25 ans sur toutes les plateformes possibles ! Passe son temps à troller et à faire des jeux de mots pourris. Sega Vaincra car c'est plus fort que toi



[fbcomments width="620" scheme="light" linklove="off" count="off" num="5" countmsg="Commentaires"]

4 réponses à Final Exam : Le grand retour du beat ’em all

  1. LordSuprachris says:

    C’est le genre de jeu qui donne ses lettres de noblesse au dématérialisé : fun, jouable, profond, complet, amusant, un tout bon jeu dont tu as donné un très bon aperçu 🙂 Un soft vraiment addictif que je conseille à tout un chacun d’essayer!

  2. Wil2000 says:

    Ce jeu est une tuerie: non seulement il est bien fichu et agréable à jouer, mais en plus il se permet le luxe d’être plus profond que ce qu’on pourrait croire de prime abord, surtout en multi, et il sort un peu de nulle part, et en ces temps de suites de suites de suites de blockbusters, ça fait du bien!
    (Oui, je sais qu’en fait c’est une suite de jeu également, mais tellement éloignée de l’original qu’ils ont fini par changer le titre, donc ça ne compte pas ^^)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Haut de page ↑