Résumé de l’histoire:

Adam Jensen (le Héros) ex-membre du S.W.A.T., travaille dans la sécurité privée pour Sarif industrie.
Entreprise de recherche et développement en augmentation cybernétique physique.
Suite à une attaque de mercenaires il se retrouve mortellement blessé et sa compagne (Megan) est tuée.
Sarif décide alors de lui “sauver la vie” en lui implantant des augmentations qui remplacent ses bras, ses jambes,
une partie de son torse ainsi que des implants neuro-optiques.
Six mois plus tard notre héros, rétabli de ses opérations, est appelé sur une prise d’otage dans une des usines sarif.
C’est là que débute réellement le jeu.

Pour ceux qui n’ont pas fait les premiers volets de deus ex, ce n’est pas bien grave vu que cet épisode se passe 25ans avant le 1er.

Gameplay:

Au début de la 1ere mission on doit faire quelques choix tactique.
Arme létale ou non, infiltration ou mode on défonce tout.
Personnellement je pensais qu’on pourrait faire ces choix avant chaque mission en fonction de nos envies mais en fait non, c’est un choix définitif.
Mais qui n’empêche pas de tuer quand même tout le monde quand on en a envie.

Là par exemple on la joue bourrin 😀

Ce qui fait la force de ce jeu, c’est la multitude de choix possibles pour résoudre une situation.
Même durant les missions, plusieurs options s’offrent à nous. Passer par les toits ? Défoncer la porte d’entrée façon demolition man ? les égouts “tortue ninja style” ?
Vous devez vous rendre dans une pièce ? On parle avec le garde, on tue le garde, on assomme le garde ou on passe par les bouches d’aérations ?

Durant les dialogues on peut être compatissant, agressif, neutre etc…
Une série de choix qui donnent une deuxième vie au titre.
On a droit aussi à pas mal de missions secondaires, pas obligatoires d’où leur nom secondaire mais qui donnent une certaine profondeur au scénario et qui aident à mieux comprendre l’histoire principale.
Mais qui parfois n’ont aucun intérêt si ce n’est aider des pnj et faire de l’xp.

Pour ce qui est des “gun fight” il vaut mieux se mettre à couvert, en effet même en mode de difficulté intermédiaire les ennemis nous descendent en moins de deux si l’on reste à découvert.
Si on la joue furtif il faut faire attention car les ennemis peuvent nous repérer au bruit de porte, de pas, de saut, etc.
Ils repèrent aussi les corps de leurs collègues assommés ou tués donc il vaut mieux les éliminer dans un coin discret ou trainer leurs corps hors de leur champs de vision.

En ce qui concerne le coté rpg du jeu, on gagne des points d’xp après chaque mission ou élimination d’ennemis.
Avec cette xp, on peut améliorer les augmentations. Plus de défense, de plus longs sprints, piratage amélioré, etc.
On fait ces choix en fonction de notre style de jeux.
Le système d’inventaire n’est pas trop mal pensé mais souffre de quelques ralentissements (du moins sur pc).

Coté style graphique, personnellement j’apprécie le coté futuriste mais pas trop. Ca m’a un peu fait penser à Metal gear.
La ville de départ n’est pas très grande mais regorge de petits coins à explorer, la seconde ville quant à elle est quand même plus grande.

http://www.youtube.com/watch?v=6KDLrJBrvP4

Bande annonce deux EX

En conclusion pour moi c’est un très bon jeux immersif avec une histoire qui pour le moment tient la route.
Une réalisation excellente, un gameplay immersif et un cotè rpg bien intégré.
Même si je n’avais jamais joué aux autres Deus ex, j’ai quand même vite plongé dans cet univers et je n’ai pas envie de le lâcher de si tôt.
Je le conseille à tous ceux qui aiment les jeux avec une histoire prenante, et les fan de fps bourrins corsés ou les jeux d’infiltration.

Liste des références diverses qui se trouvent dans le jeu :
Il vaut mieux finir le jeux avant de lire la suite pour ne pas gâcher un certain plaisir de jeu.
(référence trouvées sur wikipedia)

Références au premier volet de Deus Ex:

Dans Detroit, il y a un panneau de Basket dans les rues de derrière, marquer un panier fait gagner un succès. Dans Deus Ex, si le joueur marque, un message des développeurs s’affiche : “Sign him up for the Knicks!”.

Au début du jeu, si nous entrons dans les toilettes des dames, Pritchard nous fait la remarque de ne plus y mettre les pieds dans le futur. C’est aussi une remarque du directeur de l’UNATCO dans Deus Ex.

L’une des mission s’appelle “Let Smash the State”, qui est aussi l’un des premiers mots de passe dans Deus Ex.

Dans Detroit, dans les rues de derrière, un clochard sifflote une courte chanson. Il s’agit du thème musical de Deus Ex.

D’autres thèmes du premier épisode peuvent être entendus, notamment dans les radios.

Le code de l’Ascenseur de Sarif, 0451, est aussi celui de l’armurerie au début de Deus Ex (et également une référence au roman Fahrenheit 451).

Dans les journaux, on peut lire que Versalife avance sur les augmentations nano-technologiques. Versalife étant la société qui créera entres autres JC Denton et son frère Paul.

Dans les journaux, vous lirez aussi que le groupe terroriste NSF (New Son of Freedom dans ce volet, et National Secessionist Force dans Deus Ex) gagne de plus en plus d’influence dans le monde.

Au deuxième sous-sol du territoire des “recycleurs”, un ordinateur a pour utilisateur “ttong”, référence à Tracer Tong.

Dans Hengsha, dans la mission bonus, on rencontre le fils de Si Hung Tong, qui n’est d’autre que Tracer Tong, que JC Denton rencontre à Hong Kong dans Deus Ex.

Sur certaines boîtes emails, on peut lire des messages d’un certain “Joseph Manderley”, dirigeant de la sécurité intérieure, futur directeur de l’UNATCO dans Deus Ex.

Le succès débloqué à la fin des crédits est l’image de la couverture de Deus Ex.

Une version remastérisée de la musique de Deus Ex est joué après les crédits du jeu.

Les séquences du tout début et après les crédits du jeu révèlent le personnage de Bob Page, co-développeur avec Morgan Everett de l’intelligence artificielle Daedalus dans Deus Ex pour les Illuminati.

Références vidéo-ludiques:

Dans le bureau de Pritchard, mais également dans Omega Ranch (dans les dortoirs), on peut voir le poster de Final Fantasy XXVII

Un des antagonistes principaux du jeu, Lawrence Barrett, a une arme à feu greffée à la place du bras, identique à Barret Wallace, un des personnages principaux de Final Fantasy VII. Bien que les deux personnages partagent le même nom et le même bras armé, les développeurs ont déclaré qu’il ne s’agissait que d’une coïncidence.

Le succès qui consiste à ne jamais avoir activé une alarme s’appelle “Foxiest of the Hound”, référence à Metal Gear Solid 1, dont l’équipe de mercenaires s’appelle Foxhound.

Un email sur un ordinateur du Ranch Omega a pour corps un message très similaire à l’annonce vocale du tram au début du jeu Half-Life

Dans la base souterraine de la FEMA, une note contient une liste de personnes à arrêter en cas de loi martiale dont la plupart sont des concepteurs de jeux vidéo.

Références cinématographiques:

A côté du poster de Final Fantasy XXVII (27) dans le bureau de Pritchard, on peut voir un poster de moto évoquant les traits de celles du film Tron. D’ailleurs, il est bien indiqué “Powered By Tronoline”.

Dans les toilettes de l’appartement d’Arie Van Bruggen, on peut apercevoir trois coquillages sur le côté. C’est une référence à Demolition Man.

Un ordinateur au premier étage du commissariat appartient à un certain “rdeckard”. Rick Deckard est le personnage principal de Blade Runner.

Lors de votre infiltration dans le poste de police de Detroit, vous pouvez entendre deux policiers parler d’un film à propos d’un robot policier à Detroit. Vous pouvez aussi visiter le bureau de l’inspecteur Murphy, dont le prénom est Alex.

Le rapport médical trouvé à Hengsha est signé un certain “Gregory H.”, référence au personnage principal de la série Dr House.

Au premier étage de Alice Gardens Pod, l’ordinateur de “asgarden” a pour mot de passe “rbbthole”, en référence au “Rabbit Hole” du film Matrix, qui lui-même référence Alice au Pays des Merveilles d’où un rapprochement avec le nom de l’établissement dans Deux Ex : Human Revolution.

Plusieurs ordinateurs du Ranch Oméga contiennent des mails d’un certain Dwayne Crosby, reprenant les plaintes du fameux Gareth Keenan de la version UK de la série The Office (Dwight Schrute dans la version US). On y apprend entre autres qu’un certain Jim aurait placé son agrafeuse dans de la gelée, et que des images à caractère pornographique mettant en scène “des animaux de la ferme” ont été retrouvées sur son ordinateur.

Références littéraires:

Le code de l’Ascenceur de Sarif, 0451, qui est aussi celui de l’armurerie au début de Deus Ex, est une référence au roman Fahrenheit 451.

Un ordinateur au premier étage du commissariat appartient à un certain “bsterling”. Bruce Sterling est le nom d’un écrivain américain de science-fiction, pilier de la culture Cyberpunk.

Un ordinateur au premier étage du commissariat appartient à un certain “hellison”. Harlan Ellison est le nom d’un écrivain américain de science-fiction et de fantastique.

Un ordinateur au premier étage du commissariat appartient à un certain “jballard”. J. G. Ballard est le nom d’un écrivain britannique de science-fiction et d’anticipation.

Un ordinateur au premier étage du commissariat appartient à un certain “pcadigan”. Pat Cadigan est le nom d’une écrivain américaine de science-fiction, s’inscrivant parfois dans la culture Cyberpunk.

Un ordinateur au premier étage du commissariat appartient à un certain “wgibson”. William Gibson est le nom d’un écrivain américain de science-fiction, pilier de la culture Cyberpunk.

Le mot de passe de l’ordinateur de “hellison” est “cordwainer”. Cordwainer Smith est l’alias du Dr. Paul Myron Anthony Linebarger, écrivain américain de science-fiction.

Le mot de passe de l’ordinateur de “jballard” est “solempire”. C’est une référence à Empire du Soleil, roman de J. G. Ballard, adapté au cinéma par Steven Spielberg.

Via les médias du jeu, nous apprenons l’existence de l’entreprise “Kusanagi”. Motoko Kusanagi est la personnage principal de Ghost in the Shell.

Références musicales:

Un ordinateur porte pour nom d’utilisateur “mstaine”, qui est une référence à Dave Mustaine du groupe Megadeth. Par ailleurs, certaines lignes d’un des emails (en anglais) sont les paroles de la musique Hangar 18. Trouver cet email fait également obtenir un succès dans le jeu.

Références “Geek”:

A Hengsha, le personnage Anonymous X porte une casquette “#CHAN” en référence au site Web 4chan.

Sur certains post-it, on peut voir des smileys et dessins issus du Web “Geek”.

Nous sommes amenés à chercher plusieurs pièces et personnes dans le jeu. La personne dans la pièce 404 est malheureusement introuvable, référence à la célèbre Erreur 404. Puis la pièce 802.11 est aussi un objectif, référence à l’ensemble de normes Wi-Fi.