test

PC 9238-rfactor-45_640 (1)

Publié le 27 septembre 2013 par Trunks

2

Rfactor – le futur de la simu c’est maintenant!

Le roi est mort vive le roi! Nous voici il y a 8 ans quasi jours pour jours, en cette année 2005. Un certain Simbin régnait en maitre incontesté sur le monde de la simulation automobile. C’était sans compter sur Image Space Incorporated qui allait utiliser son moteur propriétaire pour nous sortir l’un des jeux les plus aboutis techniquement parlant.

La genèse

game-0199-003352

Au commencement, il n’y avait rien. Le monde était plat et morne. Et il décida de créer l’élu qui allait montrer la voie à tous les amoureux de vitesse. Mais cet élu avait besoin de disciples qui allaient prêcher la bonne parole. Il envoya donc un certain GTR2, apôtre Suédois de son état qui allait bouleverser la face du monde vidéo ludique sur  la planète PC. Mais GTR2 s’ennuyait seul sur son trône, c’est alors qu’ISI décida de l’accompagner de la vision originelle, telle qu’il l’avait rêvée. C’est alors que naquit Rfactor, fruit de plusieurs années de méditation et de la rencontre entre des passionnés et du PC.

Après cette brève introduction théâtrale, je vais essayer de vous expliquer ce qui a fait le succès de ce sublime jeu. Il faut savoir en fait que Rfactor est sorti en 2005 en version téléchargeable. Il n’est sorti en version commerciale DVD que deux ans plus tard, en 2007 donc. A l’époque, Simbin et son génial Gtr2 régnait en maitre.  C’était sans compter sur ISI (pour Image Space Incorporated) qui allait se réapproprier son moteur de jeu, le fameux isiMotor 2 et en faire une pure merveille. Autant dans GTR2 le ISI2 faisait déjà du très bon boulot, autant ici il sera sublimé à tous points de vue.

 La naissance

2005, possibilité de télécharger le jeu en version « non définitive ». On se rendra compte plus tard que Image Space Incorporated sera coutumier du fait… Après quelques centaines de mégas octets, on lance le jeu et c’est le choc. Un menu austère, des pages en pagaille et des tonnes de possibilités! En effet, en tant que simulation,  il vous est possible de tout paramétrer. Et quand je dis tout, c’est ABSOLUMENT tout! Plusieurs pages de réglages vous sont donc présentées. Voici donc une liste non exhaustive des différents aspects que vous pourrez à loisir modifier :

Suspensions, aérodynamique de la voiture(force avant et arrière), boite de vitesse avec réglage du temps de passage, distribution du poids du véhicule ,  quantité d’essence embarquée, résistance de la direction, des freins et du frein à main et j’en passe!

Une vraie mine d’or je vous dis.

Premier tour de piste  

game-0199-003343Le moins que l’on puisse dire, c’est que niveau contenu de base, surtout s’il est comparé à Gtr2, Rfactor est très « pauvre ». En effet, ici nous sommes cantonnés aux voitures de grand tourisme, Rallye et, chose beaucoup plus originale pour les simus de l’époque, les monoplaces. Et pas question de licences officielles…  Si la liste des réglages a pu vous paraitre effrayante, il ne faut pas vous arrêter là et partir avec les voitures de base avec les options  par défaut est tout à fait facile et envisageable. Ce n’est que par la suite que vous aurez envie de peaufiner tel ou tel détail du comportement de votre bolide préféré. Sachez que vous débloquerez au fur et à mesure de vos performances et de vos gains d’autres engins bien plus puissants.

Qui dit simulation, dit conduite ultra réaliste et c’est tout à fait le cas ici. Exit les claviers (c’est injouable à mon avis), le joypad au minimum est requis pour prendre du plaisir et pouvoir appréhender les virages en tout genre. Mais le volant reste vraiment l’outil indispensable pour vous plonger au cœur des courses et vous  garantir de progresser au sommet de la hiérarchie des pilotes. Le jeu n’est pas du tout permissif, la moindre sortie de piste est pénalisante, les dégâts sont pris en compte et peuvent altérer la prise en main et le comportement, mais en contre partie, les sensations de vitesse, de freinage, de braquages et contre braquages sont tout simplement grisantes! On s’y croirait et c’est tout simplement jouissif.

Sachez que l’IA peut paraitre très agressive, pour ne pas dire débile par moment, il est alors nécessaire d’aller changer son niveau dans les menus.

Le isiMotor2 fait des merveilles, tout à fond, le jeu est vraiment splendide. Il n’est certes pas un maitre étalon mais honnêtement, on sent vraiment le souci du détail. Le petit défaut est que les conditions météorologiques ne sont pas prises en compte, par contre le cycle jour/nuit oui.

Vous pouvez aussi paramétrer les conditions de course, nombre d’adversaires, temps de course etc… Envie de faire une course de 24 heures en 10 minutes? Aucun problème!

06-05panoz306-05panoz4

IsiMotor, l’Open Engine

Isi l’avait déjà bien compris en 2005, la force d’un jeu est son évolutivité et son esprit d’ouverture à la communauté. Non content d’exploiter leur moteur comme il se doit, ils sont allés encore plus loin et ont complètement revu le code réseau qui devient alors parfait(pour rappel, Gtr2 qui était aussi sous ISI2, était peu performant de ce côté), les physiques du jeu aussi ont été repensées et atteignent alors un niveau jamais égalé.

Mais pourquoi « Open Engine »? Et bien c’est juste que Rfactor est au sport automobile sur PC ce qu’est Halflife au monde du FPS. Le jeu est complètement moddable et ouvert  à tous les esprits créatifs de la planète.

Ce qui a donné pour résultat, de rallonger la durée de vie via des mises à jour toutes plus incroyables les une que les autres! Envie de F1 (avec base de données mise à jour), de GP2,de Grand  tourisme, de Rallye, de Nascar, de karting, de courses d’ancêtres, tout est possible!

Envie de reproduire les 24 heures du Mans et de jouer en équipe pendant ce vrai laps de temps? Encore une fois c’est faisable! Surtout avec un net code impeccable grâce auquel il est possible de courir avec plusieurs dizaines de concurrents à l’écran!

On peut aussi parler des plugins comme le célèbre TV Style, qui ajoutera par exemple, des informations ultra détaillées à l’écran pour la F1, digne d’une retransmission télévisuelle, un vrai bonheur pour les fans de monoplace.

Bref, vous l’aurez compris, aucune limite pour le jeu si ce n’est l’imaginaire des moddeurs en herbe.

Le plugin Tv Style en F1game-0199-003355

Le Messie?

Même s’il n’est pas exempt de défauts, en 2005 Rfactor a fait l’effet d’une bombe. Un jeu qui poussait si loin le concept de simulation automobile était inespéré. Une vraie réussite, un plaisir de conduite énorme, surtout muni d’un bon volant. Et encore aujourd’hui, il est toujours supporté et joué c’est dire! Réservé à un public averti mais pas du tout inaccessible, je ne peux que vous le conseiller. Tout ce que nous pouvons espérer, c’est que sa suite, Rfactor2 fasse encore mieux!









Un tout grand merci à Arnaud pour la relecture et la correction du texte!

Share on Facebook0Share on Google+0Tweet about this on TwitterEmail this to someone
Rfactor – le futur de la simu c’est maintenant! Trunks

Evaluation

Conclusion : Une simulation automobile sortie en 2005, de toute beauté, ultra complète et toujours jouée de nos jours grâce aux mises à jour via les nombreux mods disponibles. Un must have!

4

Excellent!


Note des Be-Gamers: 0 (0 votes)

Tags: , ,


A propos de l'Auteur

35 ans. Au service de sa majesté Big N depuis la Nes. J'ai connu la grande époque Commodore/Amiga, j'ai traversé les âges à la recherche de l'expérience vidéo ludique parfaite. Je navigue entre les deux eaux, le PC et la console. Le jeu vidéo est ma religion.



[fbcomments width="620" scheme="light" linklove="off" count="off" num="5" countmsg="Commentaires"]

2 réponses à Rfactor – le futur de la simu c’est maintenant!

  1. ShortCuT says:

    Ca fait envie raconté de la sorte même si je sais que je suis tout bonnement incapable de jouer à ce style de jeu.

  2. Trunks says:

    Il est juste monstrueux, c’est le genre de jeu sur lequel on s’ennuie jamais. Au départ j’avais tellement peur de la simu automobile, c’était insurmontable et puis on essaie, on tâtonne et quelques volants et pédaliers plus tard, on est accro à ce type de soft sur PC tellement les possibilités sont infinies que ce soit en solo ou en multi. Quand je pense qu’on appelle Forza et Granturismo des simus ^^

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Haut de page ↑